Acheter un bol chantant tibétain

Les bols chantants tibétains sont utilisés dans le monde entier pour la méditation, la musique, la détente et le bien-être personnel. Les bols chantants (même si ceux-ci sont également connus sous le nom de bols tibétains) ont été historiquement fabriqués dans toute l’Asie, en particulier au Népal, au Tibet, en Chine, dans le nord de l’Inde et au Japon. Ils sont étroitement liés aux cloches décoratives ornant le long de la route de la soie, du Proche-Orient à l’Asie occidentale. Aujourd’hui, ils sont fabriqués au Népal, en Inde, au Japon, en Chine et en Corée.

Bols chantants

L’origine des bols chantants tibétains aux 7 métaux remonterait dès 5000 avant JC en Extrême-orient. Le bol est conçu avec sept métaux qui sont associés aux 7 planètes du système solaire.

L’utilisation des bols chantants dans le bouddhisme provient probablement de l’influence chamanique du mouvement Bôn (Bönpos) qui a accompagné les caravanes sur les chemins et qui préexistait au bouddhisme. Et lorsque le bouddhisme fut dominant au Tibet, il incorpora naturellement les bols à ses rituels.

La composition du bol tibétain

Les bols chantants tibétains sont composés d’un alliage de sept métaux différents qui sont à l’origine d’une gamme de sons et d’harmoniques définis.
Ces sept métaux sont directement reliés à l’étude astrologique primitive et à l’alchimie (et donc à l’hermétisme) et font référence aux sept planètes : le Soleil, la Lune, et les cinq planètes observables à l’œil nu.
Dans les bols chantants tibétains, on combine chaque métal à un astre : le plomb pour Saturne, le mercure pour Mercure, l’or pour le Soleil, l’argent pour la Lune, le cuivre pour Vénus, le fer pour Mars et l’étain pour Jupiter.

L’utilisation du bol chantant

Utilisation du bol chantant tibétain.

Le bol chantant est utilisé comme objet rituel avec des dorjes et vajras dans des cérémonies bouddhistes vajrayana.

Ils pouvaient être aussi offerts comme présent ou pouvait être utilisé comme récipient pour cuisiner car les métaux étaient rares. Encore que cette dernière affirmation fait largement débat, comme vous pouvez vous en douter.
Les bols chantants sont principalement utilisés comme instrument de musique, pour la méditation. Il y a des massages sonores (musicothérapie) aux sons des bols chantants. On utilise notamment les bols chantants pour le Feng Shui ou pour la relaxation. Il peuvent aussi servir dans la pratique du Yoga.
Le son d’un bol tibétain permettrait de purifier l’atmosphère de l’énergie négative et des ondes émotionnels néfastes. La vibration et les harmoniques stimuleraient le corps et lui permettrait de se ré-harmoniser.

Les bols chantants de grande taille peuvent aussi reproduire des ondes alpha qui sont présentes lorsque le cerveau est en profonde relaxation.

Le bols chantants tibétains de nos jours

Ashtamangala.

Les bols chantants sont encore conçus aujourd’hui de façon traditionnelle, mais également, avec des techniques de fabrication modernes. Les nouveaux bols tibétains peuvent être simples ou ornés. Ils présentent parfois une iconographie religieuse et des motifs et des symboles spirituels , tels que le mantra tibétain Om mani padme hum, les images des Bouddhas et Ashtamangala (les huit symboles bouddhistes de bon augure).

Les bols chantants tibétains peuvent être fabriqués selon deux processus. Le martelage manuel est la méthode traditionnelle de création originelle qui est encore utilisée pour concevoir les bols. La méthode moderne est guidée par une machine. (A savoir : Le guidage de la machine ne peut être fait qu’avec du laiton.)