Lorsqu’arrive une chute de cheveux, qu’elle survienne progressivement ou de façon soudaine, elle est souvent à l’origine de crises d’angoisse voire de panique en particulier chez les femmes mais également, de façon plus relative, chez les hommes. Si les chutes de cheveux arrivent généralement à la gente masculine (alopécie), cette problématique peut aussi atteindre certaines femmes et générer un véritable problème esthétique.

Cheveux laissés sur une brosse

Qu’est-ce que l’alopécie androgénétique ?

L’alopécie androgénétique concerne 8 femmes sur 10 des femmes atteintes de soucis de chutes de cheveux. Les femmes fabriquent des androgènes dont le processus naturel accélère le cycle de vie de différents cheveux : une accélération brutale et/ou anormal peut occasionner une surproduction, contraignant le follicule pileux à générer dès lors des cheveux plus fins et plus courts. Les follicules par la suite, ne produisent plus qu’un petit duvet, puis plus rien ensuite.

Les symptômes aggravants de la chute de cheveux sont par exemple le stress, la pilule et également les traitements hormonaux de substitution, les problématiques dues aux cycle des saisons et un taux élevé de mauvais cholestérol.

Un point sur la chute dite “passagère”

La perte de cheveux passagères est une chute non déterminée, avec des limites dans le temps (de 3 à 4 mois maximum), parfois impressionnantes, avec des repousses très rapides. Les causes d’une perte de cheveux passagères sont dues aux chocs émotionnels comme un burnout mais également à : L’ accouchement, une fausse couche, un avortement, une opération chirurgicale importante, une anesthésie générale longue, une forte fièvre, un arrête d’un traitement contraceptif.

La chute de cheveux durable et entêtante

Les pertes de cheveux durables sont souvent causées par la dépression ou un stress permanent, à des régimes alimentaires restrictifs, à l’anorexie, à des problèmes de thyroïdes, au diabète…Mais également dues à des carences :

  • En magnésium
  • En zinc
  • En calcium
  • En fer

Ce genre d’alopécie touche toutes les parties du crane et n’est pas strictement localisée à une zone de la tête. Très souvent moins d’un trimestre après les premiers signes de chute, l’affinement du cheveu survient

Les symptômes de la chute de cheveux

Les symptômes sont caractérisés par une perte des cheveux progressive qui entraine un affinement des cheveux, en général située sur le dessus de la tête. Une alopécie androgénétique peut commencer à n’importe quel âge, et même à l’adolescence entre 13 et 16 ans. Certains types de chutes de cheveux peuvent être accompagnés d’autres manifestations physiques comme la fatigue, des cheveux gras, secs ou fins, des pellicules et des croûtes, ainsi que des démangeaisons du crane.

Chute de cheveux
5 (100%) 1 vote

Synonymes:
perte de cheveux